Logo Angleterre21.tv
Inscription Newsletter Angleterre21.tv
Reseaux Sociaux



 


Favoris et Partage

Bonjour et Bienvenue dans le magazine des Français de l’étranger de septembre 2018
Comme chaque mois désormais, nous débutons le magazine avec un édito signé par Charles Henry Chenut – Avocat des Français de l’étranger
Emmanuel Macron s’est engagé à doubler le nombre d’élèves dans les Lycées français de l’étranger, d’ici 2030. Il y a quelques jours, le Président place à nouveau l’enseignement français à l’étranger, aux premiers rangs de ses ambitions. C’est donc une priorité affichée, clamée par le chef de l’État. Pourtant, en juillet 2017, le gouvernement a amputé de plus de 8% les subventions publiques destinées à ces lycées français. Coupe franche, mesure d’austérité, qui ont déclenché des grèves et ont causé la suppression d’au moins 340 postes d’enseignants ! Or, le Sénat vient justement de rendre un rapport sur nos lycées français à l’étranger. Et à la question de savoir si ce réseau à les moyens de ces ambitions, la réponse est catégorique : NON ! Selon l’étude, les charges et les dépenses de personnels ont augmenté de presque 20% en 5 ans. Et ce sont les familles qui supportent directement la hausse de ces coûts par une augmentation importante des frais de scolarité.… Alors qu’un élève français à l’étranger coûte 4 fois moins qu’en France ! La situation n’est plus tenable. On sait que le doublement des élèves ne conduira pas au doublement des subventions. C’est impossible. En revanche, que le désengagement financier de l’État cesse, immédiatement, et que les crédits publics soient sanctuarisés, définitivement. Sauvons les meubles et les cahiers ! C’est urgent.
D’autres actualités ce mois-ci : Damien Regnard devient sénateur des Français de l’Étranger après l’annulation de l’élection de Jean-Pierre Bansard, une étude sur la perception des locaux sur les Français, la fermeture de l’Institut français de Naplouse en Cisjordanie, les excellents résultats au baccalauréat dans les lycées français du monde et le Consulat de France à Jérusalem devient l’ambassade de Palestine.

Bonne nouvelle pour les Français d’Amérique du Nord. Le Louisianais Damien Regnard devient sénateur des Français de l’Etranger, suite à l’annulation, le 27 juillet dernier, de l’élection de Jean-Pierre Bansard, 77ans, riche homme d’affaires et propriétaire de plusieurs hôtels de renom. Celui qui est également chevalier de l’ordre national du Mérite et grand officier de la Légion d’honneur s’est vu reprocher par le Conseil Constitutionnel, suite à une enquête de Mediapart dévoilé en novembre 2017, le financement de frais de déplacement des électeurs sénatoriaux pour aller voter à Paris. Condamné à un an d’inéligibilité, M. Bansard cède donc la place à M. Regnard, chef d’entreprise, Conseiller consulaire Les Républicains de la Nouvelle-Orléans et Conseiller à l’AFE des États-Unis. Avec Roland Lescure (LREM), les expatriés Français ont donc désormais deux parlementaires basés en Amérique-du-Nord : de quoi faire entendre leur voix jusqu’à Paris !

Que pensent les locaux des Français de l’Étranger ? Si la question vous interpelle, sachez qu’une nouvelle étude de la société Aetna International, publié en août dernier, révèle comment les expatriés estiment qu'ils sont perçus par les autochtones aux Etats-Unis, en Chine, à Singapour, à Dubai et en Inde… Résultats ? Alors que 38% des expatriés aux Etats-Unis estiment que les habitants les voient comme un fardeau, cette préoccupation ne concerne que seulement 4% des expatriés à Singapour. A contrario, 69% des expatriés sondés vivant à Dubai estiment que les locaux les voient comme vitaux contre seulement 13% des expatriés en Inde et 14% de ceux vivant en Chine.
Autre exemple : 41% des expatriés vivant en Inde considèrent que les locaux les imaginent comme insensibles contre 18% au Royaume-Uni. Un bilan qui diffère donc énormément selon le pays et la culture d’adoption.
Les résultats complets de l'étude sont visibles sur : www.aetnainternational.com

Coup de tonnerre pour les Français basés en Cisjordanie. Après trente ans d’existence, le Quai d’Orsay a décidé, le 31 juillet dernier, de fermer le centre culturel de Naplouse. Si aucune explication officielle n’a été donnée, les autorités françaises justifient la fermeture de l’Institut français par une «question d'organisation». Elles affirment que la présence culturelle française dans les Territoires Palestiniens reste forte avec trois autres instituts français. La raison profonde qui aurait motivé la fermeture serait en fait surtout sécuritaire et la conséquence du récent scandale de trafic d'armes qui a eu lieu dans l'Institut français de Gaza. Perçue par les étudiants, les professeurs et le personnel comme un véritable abandon, une pétition a été lancée pour informer le Consulat Général de France à Jérusalem du désappointement causé par la fermeture de cet établissement dédié au rayonnement de la culture française.

Les bacheliers Français de l’étranger ont de quoi être fiers ! L’aefe ayant dévoilé en juillet dernier les résultats au précieux diplôme, il est à constater que 97,3 % des 17 609 candidats ont obtenu leur baccalauréat, dont 76% avec mention. D’Ottawa à Séoul en passant par Niamey ou encore Rome, les cérémonies de remise de diplômes ont été l’occasion de célébrer l’excellence des élèves assidus, promis à un bel avenir. A noter : parmi les candidats, plus de la moitié ont la nationalité du pays d’accueil, 40% sont français et 10% sont d’une nationalité tierce. Bravo à eux !

"Le Quai d'Orsay a des positions anti-israéliennes en particulier sur la question de Jérusalem. Elle fait du Consulat de France à Jérusalem l'ambassade de Palestine". Fin août, le député de la 8ème circonscription des Français de l'étranger Meyer Habib a dénoncé, sur i24NEWS l'impartialité du ministère français des Affaires étrangères sur le conflit israélo-palestinien.
"Aujourd'hui le Quai d'Orsay a choisi et on a cette ambiance qui est mauvaise. On boycotte Israël à droite et à gauche alors que c'est interdit et on continue à le diaboliser," a déploré l’homme politique. Au cours de son interview, M. Habib avait par ailleurs pointé du doigt la Une de Libération sur la "génération estropiée à Gaza."

Vous avez un déménagement prévu dans les prochaines semaines, n’hésitez pas à faire appel à un déménageur soucieux de la qualité de l’environnement et faites appel à la société Bailly Déménagement. Demandez un devis gratuit en ligne en vous connectant sur : http://www.demenagements-bailly.com/devis/ Merci de nous avoir suivi et rendez-vous le mois prochain


Contenu de la vidéo : Bonjour et Bienvenue dans le magazine des Français de l’étranger de septembre 2018
Comme chaque mois désormais, nous débutons le magazine avec un édito signé par Charles Henry Chenut – Avocat des Français de l’étranger
Emmanuel Macron s’est engagé à doubler le nombre d’élèves dans les Lycées français de l’étranger, d’ici 2030. Il y a quelques jours, le Président place à nouveau l’enseignement français à l’étranger, aux premiers rangs de ses ambitions. C’est donc une priorité affichée, clamée par le chef de l’État. Pourtant, en juillet 2017, le gouvernement a amputé de plus de 8% les subventions publiques destinées à ces lycées français. Coupe franche, mesure d’austérité, qui ont déclenché des grèves et ont causé la suppression d’au moins 340 postes d’enseignants ! Or, le Sénat vient justement de rendre un rapport sur nos lycées français à l’étranger. Et à la question de savoir si ce réseau à les moyens de ces ambitions, la réponse est catégorique : NON ! Selon l’étude, les charges et les dépenses de personnels ont augmenté de presque 20% en 5 ans. Et ce sont les familles qui supportent directement la hausse de ces coûts par une augmentation importante des frais de scolarité.… Alors qu’un élève français à l’étranger coûte 4 fois moins qu’en France ! La situation n’est plus tenable. On sait que le doublement des élèves ne conduira pas au doublement des subventions. C’est impossible. En revanche, que le désengagement financier de l’État cesse, immédiatement, et que les crédits publics soient sanctuarisés, définitivement. Sauvons les meubles et les cahiers ! C’est urgent.
D’autres actualités ce mois-ci : Damien Regnard devient sénateur des Français de l’Étranger après l’annulation de l’élection de Jean-Pierre Bansard, une étude sur la perception des locaux sur les Français, la fermeture de l’Institut français de Naplouse en Cisjordanie, les excellents résultats au baccalauréat dans les lycées français du monde et le Consulat de France à Jérusalem devient l’ambassade de Palestine.

Bonne nouvelle pour les Français d’Amérique du Nord. Le Louisianais Damien Regnard devient sénateur des Français de l’Etranger, suite à l’annulation, le 27 juillet dernier, de l’élection de Jean-Pierre Bansard, 77ans, riche homme d’affaires et propriétaire de plusieurs hôtels de renom. Celui qui est également chevalier de l’ordre national du Mérite et grand officier de la Légion d’honneur s’est vu reprocher par le Conseil Constitutionnel, suite à une enquête de Mediapart dévoilé en novembre 2017, le financement de frais de déplacement des électeurs sénatoriaux pour aller voter à Paris. Condamné à un an d’inéligibilité, M. Bansard cède donc la place à M. Regnard, chef d’entreprise, Conseiller consulaire Les Républicains de la Nouvelle-Orléans et Conseiller à l’AFE des États-Unis. Avec Roland Lescure (LREM), les expatriés Français ont donc désormais deux parlementaires basés en Amérique-du-Nord : de quoi faire entendre leur voix jusqu’à Paris !

Que pensent les locaux des Français de l’Étranger ? Si la question vous interpelle, sachez qu’une nouvelle étude de la société Aetna International, publié en août dernier, révèle comment les expatriés estiment qu'ils sont perçus par les autochtones aux Etats-Unis, en Chine, à Singapour, à Dubai et en Inde… Résultats ? Alors que 38% des expatriés aux Etats-Unis estiment que les habitants les voient comme un fardeau, cette préoccupation ne concerne que seulement 4% des expatriés à Singapour. A contrario, 69% des expatriés sondés vivant à Dubai estiment que les locaux les voient comme vitaux contre seulement 13% des expatriés en Inde et 14% de ceux vivant en Chine.
Autre exemple : 41% des expatriés vivant en Inde considèrent que les locaux les imaginent comme insensibles contre 18% au Royaume-Uni. Un bilan qui diffère donc énormément selon le pays et la culture d’adoption.
Les résultats complets de l'étude sont visibles sur : www.aetnainternational.com

Coup de tonnerre pour les Français basés en Cisjordanie. Après trente ans d’existence, le Quai d’Orsay a décidé, le 31 juillet dernier, de fermer le centre culturel de Naplouse. Si aucune explication officielle n’a été donnée, les autorités françaises justifient la fermeture de l’Institut français par une «question d'organisation». Elles affirment que la présence culturelle française dans les Territoires Palestiniens reste forte avec trois autres instituts français. La raison profonde qui aurait motivé la fermeture serait en fait surtout sécuritaire et la conséquence du récent scandale de trafic d'armes qui a eu lieu dans l'Institut français de Gaza.
Perçue par les étudiants, les professeurs et le personnel comme un véritable abandon, une pétition a été lancée pour informer le Consulat Général de France à Jérusalem du désappointement causé par la fermeture de cet établissement dédié au rayonnement de la culture française.

Les bacheliers Français de l’étranger ont de quoi être fiers ! L’aefe ayant dévoilé en juillet dernier les résultats au précieux diplôme, il est à constater que 97,3 % des 17 609 candidats ont obtenu leur baccalauréat, dont 76% avec mention. D’Ottawa à Séoul en passant par Niamey ou encore Rome, les cérémonies de remise de diplômes ont été l’occasion de célébrer l’excellence des élèves assidus, promis à un bel avenir. A noter : parmi les candidats, plus de la moitié ont la nationalité du pays d’accueil, 40% sont français et 10% sont d’une nationalité tierce. Bravo à eux !

"Le Quai d'Orsay a des positions anti-israéliennes en particulier sur la question de Jérusalem. Elle fait du Consulat de France à Jérusalem l'ambassade de Palestine". Fin août, le député de la 8ème circonscription des Français de l'étranger Meyer Habib a dénoncé, sur i24NEWS l'impartialité du ministère français des Affaires étrangères sur le conflit israélo-palestinien.
"Aujourd'hui le Quai d'Orsay a choisi et on a cette ambiance qui est mauvaise. On boycotte Israël à droite et à gauche alors que c'est interdit et on continue à le diaboliser," a déploré l’homme politique. Au cours de son interview, M. Habib avait par ailleurs pointé du doigt la Une de Libération sur la "génération estropiée à Gaza."

Vous avez un déménagement prévu dans les prochaines semaines, n’hésitez pas à faire appel à un déménageur soucieux de la qualité de l’environnement et faites appel à la société Bailly Déménagement. Demandez un devis gratuit en ligne en vous connectant sur : http://www.demenagements-bailly.com/devis/
Merci de nous avoir suivi et rendez-vous le mois prochain


Mots clés liés : Charles Henry Chenut – Avocat des Français de l’étranger, Emmanuel Macron, France, expatriation, entreprise, Bailly déménagement, Israel, palestine, Gaza, Meyer Habib, aefe, baccalauréat, quai d’orsay, Inde, Dubaï, Chine, Inde, Royaume-Uni, Etats-Unis, Da

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Angleterre21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Angleterre21.tv