Logo Angleterre21.tv
Inscription Newsletter Angleterre21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

La cyberattaque mondiale qui a touché 150 pays a affecté au Royaume-Uni plusieurs organisations du service public de santé britannique (NHS). Des hôpitaux ont en effet fait l’objet d’attaques informatiques vendredi 12 mai. Conséquences : des rendez-vous de patients ont dû être annulés. Selon le journal Ouest France, le porte-parole du Barts Health NHS Trust, à Londres, a expliqué avoir été dans l’obligation d’annuler des rendez-vous et a appelé les patients à se rendre « dans d’autres services du NHS. Nous avons activé notre plan d’incident majeur pour nous assurer que nous pouvons maintenir la sécurité et le bien-être de nos patients », a-t-il expliqué. Certains hôpitaux ont dû fermer ordinateur, wifi et téléphone, car plus rien ne fonctionnait. C’est par ailleurs un Britannique de 22 ans qui a endigué la première vague d’attaques, il a en effet déclenché le bouton d’arrêt d’urgence virtuelle le « kill switch». Après avoir repéré un nom de domaine dans le code du logiciel malveillant, il a pu éviter l’infection de près de 200 000 machines ! Dans l’Hexagone, un Français, Matthieu Suiche, a également oeuvré pour lutter contre cette cyberattaque.

Contenu de la vidéo : La cyberattaque mondiale qui a touché 150 pays a affecté au Royaume-Uni plusieurs organisations du service public de santé britannique (NHS). Des hôpitaux ont en effet fait l’objet d’attaques informatiques vendredi 12 mai. Conséquences : des rendez-vous de patients ont dû être annulés. Selon le journal Ouest France, le porte-parole du Barts Health NHS Trust, à Londres, a expliqué avoir été dans l’obligation d’annuler des rendez-vous et a appelé les patients à se rendre « dans d’autres services du NHS. Nous avons activé notre plan d’incident majeur pour nous assurer que nous pouvons maintenir la sécurité et le bien-être de nos patients », a-t-il expliqué. Certains hôpitaux ont dû fermer ordinateur, wifi et téléphone, car plus rien ne fonctionnait. C’est par ailleurs un Britannique de 22 ans qui a endigué la première vague d’attaques, il a en effet déclenché le bouton d’arrêt d’urgence virtuelle le « kill switch». Après avoir repéré un nom de domaine dans le code du logiciel malveillant, il a pu éviter l’infection de près de 200 000 machines ! Dans l’Hexagone, un Français, Matthieu Suiche, a également oeuvré pour lutter contre cette cyberattaque.

Mots clés liés : cyberattaque, Matthieu Suiche, NHS, hôpitaux, kill switch

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Angleterre21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Angleterre21.tv