Logo Angleterre21.tv
Inscription Newsletter Angleterre21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Au Royaume-Uni, en France et ailleurs, la rumeur court… Depuis la mi-septembre, le jeu vidéo en ligne "Fortnite" est accusé d'être à l'origine de la séparation de centaines de couples mariés au Royaume-Uni. La raison de cette accusation ? La popularité du jeu, plébiscité par plus de 78 millions de personnes à travers le monde.
"Fortnite" rendrait à ce point accro qu'il serait responsable de centaines de divorces au Royaume-Uni, selon un communiqué du site Divorce Online, spécialisé dans les demandes de divorce. " Depuis le 1er janvier, 200 demandes de divorce déposées sur notre site mentionnaient une dépendance à 'Fortnite' ou à d'autres jeux en ligne", est-il précisé. En réalité, le communiqué en question parle de 200 demandes de divorce invoquant une addiction aux jeux vidéo sur un total de 4 665 formulaires, soit 5% des résultats.
Difficile, par conséquent, de dégager un phénomène de société propre au Royaume-Uni. Il s’agit en revanche d’une belle opération de publicité pour Divorce Online qui, déjà en 2012, accusait Facebook d’être responsable de près de 30% des divorces britanniques

Contenu de la vidéo : Au Royaume-Uni, en France et ailleurs, la rumeur court… Depuis la mi-septembre, le jeu vidéo en ligne "Fortnite" est accusé d'être à l'origine de la séparation de centaines de couples mariés au Royaume-Uni. La raison de cette accusation ? La popularité du jeu, plébiscité par plus de 78 millions de personnes à travers le monde.
"Fortnite" rendrait à ce point accro qu'il serait responsable de centaines de divorces au Royaume-Uni, selon un communiqué du site Divorce Online, spécialisé dans les demandes de divorce. " Depuis le 1er janvier, 200 demandes de divorce déposées sur notre site mentionnaient une dépendance à 'Fortnite' ou à d'autres jeux en ligne", est-il précisé.
En réalité, le communiqué en question parle de 200 demandes de divorce invoquant une addiction aux jeux vidéo sur un total de 4 665 formulaires, soit 5% des résultats.
Difficile, par conséquent, de dégager un phénomène de société propre au Royaume-Uni. Il s’agit en revanche d’une belle opération de publicité pour Divorce Online qui, déjà en 2012, accusait Facebook d’être responsable de près de 30% des divorces britanniques


Mots clés liés : Angleterre, fortnite, facebook, divorce online, intox, divorces, rumeur, jeux videos en ligne

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Angleterre21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Angleterre21.tv