Logo Angleterre21.tv
Inscription Newsletter Angleterre21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

La France se prépare de plus en plus sérieusement à la sortie du Royaume-Uni prévue pour le 31 octobre. Le Premier ministre français, Édouard Philippe, a demandé lundi 9 septembre aux ministères "le renforcement des actions afin d'inciter les opérateurs économiques et les particuliers à intensifier leur préparation" à un Brexit sans accord, a déclaré Matignon. Du côté du Royaume-Uni, tout demeure incertain, mais dans l’Hexagone, le gouvernement se mobilise. Interviewée par le journal Le Parisien, Amélie de Montchalin, secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes, a confirmé : « L'Etat est prêt, les grandes entreprises (médicaments, chaîne automobile, secteur sanitaire, vétérinaire…) sont prêtes ». « Aujourd'hui, on se remobilise pour dire que le risque de « no deal » redevient probable », a-t-elle précisé. La secrétaire d’Etat veut mettre l’accent sur l’aide aux PME pouvant avoir 10 % de leur activité avec le Royaume-Uni, et qui seraient moins préparées au Brexit. Le site brexit.gouv.fr fournit de nombreuses informations pratiques pour les particuliers et les entreprises.

Contenu de la vidéo : La France se prépare de plus en plus sérieusement à la sortie du Royaume-Uni prévue pour le 31 octobre. Le Premier ministre français, Édouard Philippe, a demandé lundi 9 septembre aux ministères "le renforcement des actions afin d'inciter les opérateurs économiques et les particuliers à intensifier leur préparation" à un Brexit sans accord, a déclaré Matignon. Du côté du Royaume-Uni, tout demeure incertain, mais dans l’Hexagone, le gouvernement se mobilise. Interviewée par le journal Le Parisien, Amélie de Montchalin, secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes, a confirmé : « L'Etat est prêt, les grandes entreprises (médicaments, chaîne automobile, secteur sanitaire, vétérinaire…) sont prêtes ». « Aujourd'hui, on se remobilise pour dire que le risque de « no deal » redevient probable », a-t-elle précisé. La secrétaire d’Etat veut mettre l’accent sur l’aide aux PME pouvant avoir 10 % de leur activité avec le Royaume-Uni, et qui seraient moins préparées au Brexit. Le site brexit.gouv.fr fournit de nombreuses informations pratiques pour les particuliers et les entreprises.

Mots clés liés : Brexit, entreprise, Amélie de Montchalin, secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes, PME, Royaume-Uni, Matignon

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Angleterre21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Angleterre21.tv